Tout ce qu’il faut savoir pour bien s’épiler le maillot

Nous sommes toutes d’accord pour dire que l’épilation du maillot est indispensable à toutes les femmes, autant pour des raisons esthétiques qu’hygiéniques.

Aujourd’hui encore, certaines d’entre nous se demandent quelle est la meilleure méthode pour mener à bien cette opération. Voici quelques conseils pour obtenir une épilation parfaite !

Les premiers réflexes

Avant de se lancer dans ce genre d’épilation, vous devez connaître certains points. Si c’est la première fois, privilégiez le recours à une professionnelle dans un institut de beauté. Elle saura procéder avec douceur et, rassurez-vous, l’épilation s’effectue avec string ou culotte.

Cette expérience, qui peut-être un peu douloureuse il faut bien l’avouer, vous permet de vous renseigner sur les démarches à suivre.

Jolie avec un maillot bien epile

Sachez que l’utilisation d’un rasoir pour nettoyer les zones intimes est peu conseillée. Avec lui, les poils pubiens repoussent au bout de 3 à 4 jours et sont de plus en plus touffus, ce qui ne fait vraiment pas joli.

De plus, vous risquez de vous couper. L’opération peut laisser des taches noires difficiles à enlever

Les différentes méthodes d’épilation

La première chose à faire est de désinfecter la peau avec une lotion sans alcool ou une crème. Outre le rasoir et la crème dépilatoire, la méthode de la cire chaude est l’une des plus utilisées. Il suffit d’appliquer la cire, de souffler et de tirer un bon coup. Outch, ça fait un peu mal, mais le résultat est satisfaisant. S’il reste encore de petits poils, privilégiez la finition avec une pince désinfectée.

L’épilateur électrique est plus ardu, tant pour la durée que la douleur. Attention également à l’apparition de boutons ou de poils incarnés. Dans ce cas, il ne faut surtout pas essayer de les enlever. Demandez plutôt conseil à votre dermatologue.Un maillot bien propre

Le laser est une solution plus catégorique à la repousse des poils pubiens. En 3 à 5 séances, vous serez tranquille, mais il faut être prête à ressentir une sensation de brûlure ou au meilleur des cas des picotements. Cette méthode est définitive et la décision d’y recourir se prend après mûre réflexion.

Alors, quel choix vous convient-il ? Peau sensible ou pas, la décision vous revient !




There are no comments
Add yours