Wynona Rider pour Marc Jacobs en automne-hiver 2015-2016

Du haut de ses 43 ans, l’actrice Wynona Rider est une étoile qui ne finit pas de briller dans le ciel du showbizz et de la mode. Particulièrement connue pour son rôle dans le long métrage « un automne à New York » sorti en 2000, elle sera cette fois-ci une des vedettes de la collection automne-hiver 2015-2016 de Marc Jacobs.

Wynona Rider, une égérie exceptionnelle

Marc Jacobs a réuni une belle collection de stars pour présenter ses collections et ne déroge pas à la règle pour l’automne-hiver 2015-2016.

Wynona Rider vient de rejoindre Cher, Willow Smith et Anthony Kiedis le chanteur des Red Hot Chili Peppers comme égéries de la marque.

wynona_marc_jacobs

Les premières images ont été publiées et montrent une Wynona resplendissante, avec une coiffure saccadée, naturellement décoiffée.  Marc Jacobs parle d’elle comme d’une amie de longue date qui s’embellie d’année en année.

Elle est aussi belle et unique que jamais ! Écrit-il sur une photo de l’actrice apparue sur Instagram

Sur l’une de ces images, elle porte un manteau noir orné et une longue jupe plissée.

La coiffure signée Edward Sciccorhands apporte une pointe de fraîcheur autant à l’image de l’égérie qu’au modèle de vêtement qu’elle porte.

Combiné à des yeux cerclés de crayon cils noir, la coupe crée une certaine émotion.

Deuxième collaboration entre Wynona Rider et Marc Jacobs

Ce n’est pas la première collaboration de Wynona Rider et du styliste de renommée mondiale.

En 2003, l’actrice a déjà prêté ses formes pour présenter la collection Printemps/Eté

Cette coopération était survenue une année après sa condamnation pour vol à l’étalage dans un magasin Saks Fifth Avenue à Beverly Hills, en Californie.

Wynona Rider avec Richard Gere dans le film Automne a New York

Elle a fait d’une pierre deux coups, redorer son image et représenter une collection en passe d’être en vogue.

Marc Jacobs avait estimé à l’époque que Wynona était époustouflante sur ses photos, une opinion qu’il garde encore aujourd’hui.




There are no comments
Add yours