Zahia : du métier de call girl à celui de designer

Qui ne connait pas Zahia Dehar, cette call girl rendue célèbre dans l’affaire Ribéry et Benzema. Les deux footballeurs étaient accusés d’avoir eu des relations tarifées avec elle alors qu’elle était encore mineure.

Actuellement âgée de 22 ans, elle a fait du chemin depuis cette affaire et est devenue créatrice de lingerie. Suivons le chemin de cette styliste au parcours exceptionnel.

Zahia sort de l’ombre

En 2009, coup de théâtre en France ! Le monde du football a été ébranlé par une affaire de prostitution qui a mis en cause les joueurs Franck Ribéry et Karim Benzema. Cette situation a défrayé la chronique et a surtout mis en lumière une jeune fille de 16 ans qui se trouvait au cœur du scandale. Les deux footballeurs ont été accusés d’avoir eu des relations sexuelles avec elle contre de l’argent.

Son nom a été prononcé à maintes reprises dans un triste procès pour une affaire de mœurs, mais la jeune fille a su profiter de cette opportunité pour devenir célèbre. Elle est sortie de l’ombre si l’on peut dire pour être repérée par des artistes et des professionnels de la mode.Zahia Dehar et son portrait en Marie-Antoinette

Elle a accepté de poser pour un portrait représentant la reine Marie-Antoinette et qui est actuellement exposé dans une galerie publique à Paris. Zahia a également attiré l’attention du célèbre couturier Karl Lagerfeld.

Zahia devient styliste

Loin du monde de la prostitution, mais toujours près des lingeries fines, Zahia intègre l’univers de la mode grâce au parrainage du célèbre Karl.

Pour son premier magasin éphémère, elle avait choisi l’Éclaireur dans le VIIIe arrondissement de Paris.

Curiosité ou intérêt, peu importe, les Parisiens étaient venus nombreux à l’ouverture

Zahia a su joindre l’utile à l’agréable : le shopping et les pâtisseries. Au cœur de son pop-up store, les invités ont découvert son monde et ont pu déguster des sucreries de Sébastien Godard entre deux lèche-vitrines.

Zahia Dehar et une de ses œuvres

L’ambiance était au rose bonbon, telle une immense maison de poupée ou au boudoir de la reine Marie-Antoinette. Forte de cette expérience, la styliste a prévu d’autres pop-up éphémères à New York, Tokyo et Pékin.




There are no comments
Add yours